Dr Alexandre Koutsomanis

Dr Alexandre Koutsomanis

  Tel : 03 22 33 32 60

VOS rendez-vous
chirurgie des seins

lifting des seins

Le lifting des seins est une réponse à la ptôse mammaire qui se définie par un affaissement du sein et une distension de la peau qui l’enveloppe. Le sein est en position trop basse, et souvent "déshabité" dans sa partie supérieure.

Lire +

La ptôse peut exister d’emblée mais survient le plus souvent après un amaigrissement important ou au décours d’une grossesse avec allaitement. Elle peut être isolée, on parle alors de ptôse pure. Elle peut aussi être associée à une hypertrophie mammaire qui pourra être réduite à la demande.

On peut à l’inverse observer une ptôse mammaire dans le contexte d’un sein trop petit, c'est l'hypoplasie ou l'hypotrophie mammaire. Dans ce cas, une compensation est envisageable  par l’ajout d’une prothèse mammaire ou un transfert graisseux.
Un lifting mammaire pour ptôse peut être effectué dès la fin de la croissance et, au-delà, pendant toute la durée de la vie. Une grossesse ultérieure restera possible. L’allaitement, quant à lui, est le plus souvent possible après une plastie mammaire.

L’INTERVENTION

Les techniques sont propres à chaque cas et adaptées aux résultats espérés. L’opération consiste à remodeler le sein en agissant sur l’enveloppe cutanée et sur le tissu glandulaire. La glande est concentrée et placée en bonne position.
L’intervention chirurgicale a pour but de replacer l’aréole et le mamelon en bonne position. Pour cela le chirurgien s'emploiera à reconcentrer puis ascensionner la glande avant de retirer la peau excédentaire afin d’obtenir deux seins harmonieux et galbés.
Les berges de la peau qui ont été découpées sont suturées en fin d’intervention. Ces sutures sont à l’origine des cicatrices. En cas de ptôse très importante, la cicatrice à la forme d’un T inversé avec trois composantes. La longueur de la cicatrice horizontale reste proportionnelle à l’importance de la ptôse.
Lorsque la ptôse mammaire est modérée, le chirurgien peut réaliser la méthode  "verticale" qui permet de supprimer la cicatrice transversale dans le sillon sous mammaire et de réduire la cicatrice à ses composantes péri- aréolaire et verticale.
De même, dans le cas d'une  ptôse mammaire très modérée, il est possible d’utiliser une technique qui permet d’effectuer la correction de l’affaissement uniquement avec une cicatrice autour de l’aréole.
Enfin, lorsque la ptôse est associée à une insuffisance de volume (hypoplasie mammaire), il peut être souhaitable de mettre en place, dans le même temps opératoire, une prothèse pour redonner au sein un volume satisfaisant, ou un complément graisseux pour améliorer le décolleté.
En fin d’intervention on installe un soutien gorge médical compressif. En fonction du chirurgien et de l’importance de la ptôse, l’intervention durera d’une heure trente minutes à trois heures.

TYPE D’ANESTHÉSIE ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : Anesthésie générale le plus souvent, sauf en cas de lifting limité, purement cutané où une anesthésie locale est envisageable. Modalités d’hospitalisation : Hospitalisation d'une nuit. Toutefois, dans certains cas, l’intervention peut être réalisée en soins ambulatoires.

LES SUITES OPÉRATOIRES

Les suites opératoires d'un lifting mammaire sont en général peu douloureuses. Elles seront traitées à l'aide d'antalgiques simples. Un gonflement (œdème) et des ecchymoses (bleus) des seins peuvent être observés. Ils sont modérés et rapidement résolutifs. Le premier pansement est retiré au bout de 24 à 48 heures, remplacé par un pansement plus léger. Le pansement sera renouvelé jusqu’à ce que la cicatrisation soit acquise. La sortie a lieu soit le jour même, soit le lendemain de l'intervention. Le port de ce soutien-gorge est conseillé pendant environ un mois, nuit et jour, au décours de l’intervention. Les fils de suture sont résorbables. Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 7 à 10 jours. Il est conseillé d’attendre un mois pour reprendre une activité sportive.

LE RÉSULTAT

Le résultat est pleinement apprécié après quelques semaines d'évolutions. La poitrine aura alors le plus souvent un galbe harmonieux, naturel et symétrique. Au-delà de l’amélioration locale, cette intervention a en général un retentissement favorable sur l’équilibre du poids, la pratique des sports, les possibilités vestimentaires et l’état psychologique de la patiente.

LES COMPLICATIONS ENVISAGEABLES

Les complications sont rares à la suite de cette chirurgie. En effet, l’immense majorité des interventions se déroule sans aucun problème. Cependant, vous devez être informée des complications possibles :
  • La survenue d’une infection nécessite un traitement anti-biotique et parfois un drainage chirurgical.
  • Un hématome peut nécessiter un geste d’évacuation.
  • Un retard de cicatrisation reste possible (le risque en est augmenté par l’intoxication tabagique)
  •  Des altérations de la sensibilité, notamment mamelonnaire, peuvent parfois persister même si la sensibilité redevient le plus souvent normale dans un délai de 6 à 18 mois.

NB : Les défauts esthétiques ne justifient pas une prise en charge par l’Assurance-Maladie. Source : Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Chirurgie esthétique, plastique, réparatrice | Amiens 

ADRESSES

  • Cabinet de Dermatologie et Chirurgie Plastique - 34 Avenue d'Allemagne - 80090 Amiens
  • Polyclinique de Picardie - 49 rue Alexandre Dumas- 80000 Amiens

RENDEZ-VOUS

  • Merci de prendre rendez-vous sur la plateforme Doctolib ou par téléphone au  : 03 22 33 32 60
PRENDRE RENDEZ-VOUS en ligne 

HORAIRES DE CONSULTATION

  • Le Docteur reçoit en consultation : au cabinet le mardi de 8h à 12h et le mercredi de 8H à 12h.
  • A la polyclinique de Picardie : le mercredi et le jeudi de 16h à 19h.